dcsimg

Burkholderiaceae

provided by wikipedia EN

The Burkholderiaceae are a family of bacteria included in the order Burkholderiales.[5] It includes some pathogenic species, such as Burkholderia mallei (glanders) and Burkholderia pseudomallei (melioidosis).[5]

References

  1. ^ Dobritsa, AP; Samadpour, M (August 2016). "Transfer of eleven species of the genus Burkholderia to the genus Paraburkholderia and proposal of Caballeronia gen. nov. to accommodate twelve species of the genera Burkholderia and Paraburkholderia". International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology. 66 (8): 2836–46. doi:10.1099/ijsem.0.001065. PMID 27054671.
  2. ^ Sawana A, Adeolu M, Gupta RS. (2014). "Molecular signatures and phylogenomic analysis of the genus Burkholderia: Proposal for division of this genus into the emended genus Burkholderia containing pathogenic organisms and a new genus Paraburkholderia gen. nov. harboring environmental species". Front. Genet. 5: 429. doi:10.3389/fgene.2014.00429. PMC 4271702. PMID 25566316.{{cite journal}}: CS1 maint: uses authors parameter (link)
  3. ^ Lin Q, Lv Y, Gao Z, Qiu L. (2019). "Pararobbsia silviterrae gen. nov., sp. nov., isolated from forest soil and reclassification of Burkholderia alpina as Pararobbsia alpina comb. nov". Int J Syst Evol Microbiol. 70 (2): 1412–1420. doi:10.1099/ijsem.0.003932. PMID 31851603.{{cite journal}}: CS1 maint: uses authors parameter (link)
  4. ^ Lopes-Santos L, Castro DBA, Ferreira-Tonin M, Correa DBA, Weir BS, Park D, Ottoboni LMM, Neto JR, Destefano SAL. (2017). "Reassessment of the taxonomic position of Burkholderia andropogonis and description of Robbsia andropogonis gen. nov., comb. nov". Antonie van Leeuwenhoek. 110 (6): 727–736. doi:10.1007/s10482-017-0842-6. PMID 28190154. S2CID 13657024.{{cite journal}}: CS1 maint: uses authors parameter (link)
  5. ^ a b Garrity, George M.; Brenner, Don J.; Krieg, Noel R.; Staley, James T. (eds.) (2005). Bergey's Manual of Systematic Bacteriology, Volume Two: The Proteobacteria, Part C: The Alpha-, Beta-, Delta-, and Epsilonproteobacteria. New York, New York: Springer. ISBN 978-0-387-24145-6.

 title=
license
cc-by-sa-3.0
copyright
Wikipedia authors and editors
original
visit source
partner site
wikipedia EN

Burkholderiaceae: Brief Summary

provided by wikipedia EN

The Burkholderiaceae are a family of bacteria included in the order Burkholderiales. It includes some pathogenic species, such as Burkholderia mallei (glanders) and Burkholderia pseudomallei (melioidosis).

license
cc-by-sa-3.0
copyright
Wikipedia authors and editors
original
visit source
partner site
wikipedia EN

Burkholderiaceae

provided by wikipedia FR

Les Burkholderiaceae sont une famille de bactéries de l'ordre des Burkholderiales. Sur base des analyses des ARNr-16S, des bactéries à caractéristiques écologiques très différentes et capables d'utiliser une grande variété de sources énergétiques ont été regroupées dans cette famille. Ces espèces regroupent des bactéries aérobies obligatoires ainsi que des espèces anaérobies facultatives, chimioorganotrophe et chimiolithotrophe. Les membres de cette famille sont tous des bactéries à coloration Gram négative, comme les autres Protéobactéries. Elles sont le plus souvent en forme de bâtonnet.

Écologie

Les genres de cette famille colonisent un large spectre d'habitats. Par exemple le genre Pandoraea colonise les sols, les eaux et les boues. Elles colonisent également les voies respiratoires de malades atteints (mucoviscidose). Lautropia colonise la cavité buccale de l'homme, Cupriavidus colonise les sols. En général ces bactéries sont motiles à l'aide d'un flagelle polaire ou de flagelles péritriches, les exceptions sont des espèces telle Ralstonia solanacearum, différentes espèces de Burkholderia (par exemple Burkholderia mallei), Lautropia et Polynucleobacter necessarius.

Certaines espèces appartiennent aux bactéries dénitrifiantes, qui sont capables de respirer les nitrates. La respiration des nitrates est une forme de respiration anaérobie ou l'accepteur final de la chaîne électronique sont les nitrates au lieu de l'oxygène. Dans cette catégorie de bactérie on peut citer l'espèce Ralstonia eutrophus (Syn: Alcaligenes eutrophus)[2]. Des bactéries fixatrices de l'azote sont également membres de cette famille, par exemple Burkholderia vietnamiensis[3]

Thermothrix azorensis est un organisme thermophile et autotrophe (chimiolithoautotrophe), cette espèce est capable de produire son énergie à partir de substrats inorganiques. Cette espèce se développe entre 63 et 86 °C.

Polynucleobacter est une bactérie endosymbiote de différentes espèces d’Euplotes, un embranchement des protistes (Ciliophora).

Pathogénicité

Certaines espèces sont des pathogènes de plantes, animaux et humains. L'espèce Burkholderia mallei (synonymes : Actinobacillus mallei, Pseudomonas mallei) contamine les chameaux, les chevaux et les chiens. La mélioïdose, une infection humaine, est causée par Burkholderia pseudomallei. Ralstonia solanacearum est un pathogène de plante. Cette bactéries contaminent jusqu'à 200 espèces différentes de plantes (par ex. les pommes de terre, les tabacs et d'autres espèces de Solanaceae). Le génome de Ralstonia solanacearum a été séquencé en 2002[4] (voir: Liste des microorganismes séquencés).

Liste des genres

Selon BioLib (15 décembre 2019)[5] :

  • genre Burkholderia Yabuuchi, Kosako, Oyaizu, Yano, Hotta, Hashimoto, Ezaki & Arakawa, 1993
  • genre Chitinimonas S.C. Chang, Wang, Vandamme, Hwang, P.S. Chang & Chen, 2004
  • genre Cupriavidus Makkar & Casida, 1987
  • genre Lautropia Gerner-Smidt, Keiser-Nielsen, Dorsch, Stackebrandt, Ursing, Blom, Christensen, Frederiksen, Hoffmann, Holten-Anderson & Ying, 1995
  • genre Limnobacter Spring, Kämpfer & Schleifer, 2001
  • genre Pandoraea Coenye, Falsen, Hoste, Ohlén, Goris, Govan, Gillis & Vandamme, 2000
  • genre Paucimonas Jendrossek, 2001
  • genre Polynucleobacter Heckmann & Schmidt, 1987
  • genre Ralstonia Yabuuchi, Kosako, Yano, Hotta & Nishihichi, 1996
  • genre Thermothrix D.E. Caldwell, S.J. Caldwell & Laycock, 1981
  • genre Wautersia Vaneechoutte, Kämpfer, de Baere, Falsen & Verschraegen, 2004

Publication originale

  • George M. Garrity, Julia A. Bell et Timothy Lilburn, « Burkholderiaceae fam. nov. », Bergey's Manual of Systematics of Archaea and Bacteria,‎ 18 mars 2015, p. 1 (DOI , lire en ligne)

Notes et références

  1. Integrated Taxonomic Information System (ITIS), www.itis.gov, CC0 https://doi.org/10.5066/F7KH0KBK, consulté le 15 décembre 2019
  2. (en) R. A Siddiqui, U. Warnecke-Eberz, A. Hengsberger, B. Schneider, S. Kostka and B. Friedrich: Structure and function of a periplasmic nitrate reductase in Alcaligenes eutrophus H16. In: The Journal of Bacteriology 1993 September; 175(18): S. 5867-5876 Online
  3. (en) Paulina Estrada-De Los Santos, Rocío Bustillos-Cristales, and Jesús Caballero-Mellado:Burkholderia, a Genus Rich in Plant-Associated Nitrogen Fixers with Wide Environmental and Geographic Distribution In: Applied and Environmental Microbiology Juni 2001, S. 2790–2798 Online
  4. Salanoubat et al. (2002): Genome sequence of the plant pathogen Ralstonia solanacearum. In: Nature Volume 415: 497–502
  5. BioLib, consulté le 15 décembre 2019

license
fr
copyright
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/
original
visit source
partner site
wikipedia FR

Burkholderiaceae: Brief Summary

provided by wikipedia FR

Les Burkholderiaceae sont une famille de bactéries de l'ordre des Burkholderiales. Sur base des analyses des ARNr-16S, des bactéries à caractéristiques écologiques très différentes et capables d'utiliser une grande variété de sources énergétiques ont été regroupées dans cette famille. Ces espèces regroupent des bactéries aérobies obligatoires ainsi que des espèces anaérobies facultatives, chimioorganotrophe et chimiolithotrophe. Les membres de cette famille sont tous des bactéries à coloration Gram négative, comme les autres Protéobactéries. Elles sont le plus souvent en forme de bâtonnet.

license
fr
copyright
http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/
original
visit source
partner site
wikipedia FR