Chytridiales ( French )

provided by wikipedia FR

Les Chytridiales sont un ordre de champignons microscopiques (chytrides) de la classe des Chytridiomycetes.

Classification

Autrefois classés parmi les Protoctista, ils sont aujourd'hui considérés comme des champignons car disposant de parois cellulaires de chitine, de zoospores à flagelle postérieur, et parce qu'ils ont une nutrition acquise par absorbanioin et utilisant le glycogène comme composé accumulateur d'énergie et parce qu'ils synthétisent la lysine par la voie de l'acide α-aminobipique (AAA).

Spécificités

Ils peuvent dégrader la chitine et kératine d'autres organismes morts et parfois vivants (ce qui fait de certaines espèces aquatiques un pathogène redoutable pour les amphibiens).

Étymologie

Le nom de ce taxon provient du mot grec chytridion (signifiant « petit pot ») en raison de la forme inhabituelle de la structure contenant les zoospores des premières espèces décrites.

Histoire

En raison de leur taille microscopique et de leur transparence, ils sont longtemps passé inaperçu ou ont été confondus avec d'autres organismes (protistes nanoflagellés quand il s'agissait de zoospores fongiques) ;

C'est d'abord grâce à des travaux de clonage et de séquençage de l'ADN ribosomal 18S extrait du plancton lacustre de 0,6 à 5 μm qu'on a montré qu'ils étaient en réalité très abondants dans les lacs et d'autres milieux aquatiques où ils semblent généralement jouer le rôle de parasites ou de saprotrophes obligatoires[2], ce qui oblige à réviser la conception qu'on avait des réseaux trophiques microbiens aquatiques, en accordant plus d'importance au parasitisme et à la saprotrophie[3]. ;

On les observe le plus souvent aux stades flagellés (zoospores) au moment de leurs disséminations. Les premiers spécimens décrits étaient surtout des Chytridiales (parasites obligatoires du phytoplancton, notamment des diatomées selon Kagami et al., 2007).

Cette ordre est encore mal connu et découvre encore de nouvelles espèces et genre[4].

Liste des familles

Selon Catalogue of Life (9 novembre 2014)[5] :

Notes et références

  1. (de) Cohn, F., « Über ein Thallophytensystem », Jahresbericht der Schlesischen Gesellschaft für vaterländische Cultur, Breslau, vol. 57,‎ 1879, p. 279.
  2. Lefèvre E, Bardot C, Noël C, Carrias J.-F, Viscogliosi E, Amblard C & Sime-Ngano, T. (2007), Unveiling fungal zooflagellates asmembers of freshwater picoeukaryotes : evidence from a molecular diversity study in a deep meromictic lake. Environ Microbiol 9 :61-71
  3. Mostajir B, Amblard C, Buffan-Dubau E, De Wit, R, Lensi R & Sime-Ngando T (2012) Les réseaux trophiques microbiens des milieux aquatiques et terrestres ; J.C. Bertrand et al. Presses Universitaires de Pau et des Pays de l'Adour, pp.28 (PDF 30 pp)
  4. Letcher, P. M., & Powell, M. J. (2005). Kappamyces, a new genus in the Chytridiales (Chytridiomycota). Nova Hedwigia, 80(1-2), 115-133.
  5. Catalogue of Life , consulté le 9 novembre 2014

license
cc-by-sa-3.0
copyright
Auteurs et éditeurs de Wikipedia
original
visit source
partner site
wikipedia FR

Chytridiales: Brief Summary ( French )

provided by wikipedia FR

Les Chytridiales sont un ordre de champignons microscopiques (chytrides) de la classe des Chytridiomycetes.

license
cc-by-sa-3.0
copyright
Auteurs et éditeurs de Wikipedia
original
visit source
partner site
wikipedia FR