Comprehensive Description

Read full entry
Morphologie : L’achéopsis de Thomson ressemble à un macropode à pattes grèles. Sa carapace est triangulaire, renflée en arrière du rostre. Ce dernier est formé de deux épines séparées, peu divergentes et élargies à la base. Les épines pré-orbitaire et post-orbitaire sont présentes. Les régions hépatique et branchiale sont garnies d’épines. Il y a des tubercules sur la carapace et les pattes. Les chélipèdes sont longs et forts, avec les mérus et les carpes épineux. Les pattes sont très fines avec des soies en forme de crochet, leurs dactyles sont beaucoup moins longs que le propode. Sa taille atteint 13 x 9 mm ; il est brun roux avec le bord des pattes jaunâtre ou blanc rougeâtre.

Biologie : Des femelles ovigères ont été observées en août. Il s’agit d’une espèce peu commune pour laquelle il est difficile d’acquérir des informations sur sa biologie.

Ecologie & distribution : A. thomsoni est une espèce circalittorale et bathyale, rarement récoltée, qui vit sur la vase et les vases sableuses ; ce crabe est souvent associé à des éponges hexactinellides du genre Pheronema,. On le trouve en Atlantique oriental du sud de l’Islande et du sud de la Norvège jusqu’aux îles du Cap Vert et dans toute la Méditerranée, entre 100 et 2100 m de profondeur.

Interactions avec les activités humaines : Cette espèce est trop petite et trop rare pour faire l’objet de prises de pêches importantes.

Trusted

Creative Commons Attribution Non Commercial Share Alike 3.0 (CC BY-NC-SA 3.0)

© Muséum national d'Histoire naturelle. Service du Patrimoine naturel

Source: Inventaire National du Patrimoine Naturel

Belongs to 0 communities

This taxon hasn't been featured in any communities yet.

Learn more about Communities

Disclaimer

EOL content is automatically assembled from many different content providers. As a result, from time to time you may find pages on EOL that are confusing.

To request an improvement, please leave a comment on the page. Thank you!